Analyse de Terrasse à Sainte Adresse de Monet

 Terrasse à Sainte Adresse est un tableau que j’ai eu du mal à analyser, comme beaucoup d’autres peintures impressionnistes, mais j’ai fini par y arriver.

Au lieu de dire directement ce que j’ai découvert, je préfère raconter le cheminement que j’ai eu.

Cela montrera à ceux d’entre vous qui ont des difficultés à comprendre un tableau qu’il faut rester motivé et que trouver une explication prend souvent du temps.

Vous trouverez également des pistes pour vous aider à décortiquer d’autres œuvres de ce mouvement.

Terrasse à Sainte Adresse : tentative d’analyse

 

terrasse à sainte adresse monet

Terrasse à Sainte Adresse, Claude Monet, Metropolitan Museum of Art, New York

 

Analyser ce tableau de Monet m’a permis de repousser mes préjugés sur l’impressionnisme.

Je me disais : « Avec eux c’est toujours la même chose : des points pour représenter la lumière, les ombres, les couleurs et un trait rapide pour immortaliser un instant ou un sentiment. Bref, il n’y a pas grand chose à dire ».

Donc pour moi il fallait juste regarder le tableau et voir s’il nous plait.

 

J’ai donc regardé le tableau pour voir ce que je pouvais dire :

Un homme et une femme sont assis à une terrasse dos à nous. Face à eux il y a un homme et une femme plus jeunes.

L’endroit où ils se trouvent est fleuri. Derrière la terrasse, il y a la mer où des navires à voile ou à vapeur sont visibles.

Le ciel est clair.

C’est une belle journée d’été, la lumière et les couleurs montrent la gaieté du moment.

 

Ma tentative d’analyse s’est transformée en description totalement niaise.

 

Face à ce constat j’ai consulté internet et j’ai trouvé plus d’explications :

« Au centre du premier plan, Mme Lecadre est assise sur une chaise en bois courbé, sous son ombrelle. Le père de Monet est à côté d’elle et regarde le jeune couple au bord de la terrasse: la cousine de l’artiste, Jeannne Marguerite Lecadre, et un jeune homme dont on ignore l’identité. »

Puis, le site explique que monsieur L. Herbert voit dans les bateaux « le seul signe manifeste du maintien du mode de vie traditionnelle à sainte Adresse avant la transformation par les estivants. »

(Lien de la source)

 

Terrasse à Sainte Adresse : La quête du sens

 

Récemment je me suis intéressé à la photographie.

 

Quel est le rapport ? Justement,  j’y viens.

 

Je me suis rendu compte que j’avais le même ressenti devant une photo que devant un tableau impressionniste.

 

Mais mes recherches sur la photo m’ont rappelé quelque chose de fondamentale que j’avais oublié : tout dans l’oeuvre d’un artiste a été réfléchi et résulte d’un choix.

 

C’est tellement évident que j’ai honte d’avoir avoué cet oublie  😳

 

Concernant cette oeuvre, qu’est-ce que ça signifie ?

Cela signifie que  tout a été réfléchi : le choix du moment, le cadrage et l’angle de vue.

 

Une fois conscient de cela, une question surgit : Pourquoi avoir fait ces choix ?

 

Je me suis alors demandé 2 choses :

  • Est-ce important de savoir qui sont les personnages ?
  • Faut-il s’intéresser au contexte de l’époque et du moment du tableau ?

Pour moi non car le but est de faire sa propre analyse et pas d’écrire une thèse.

 

J’ai également compris que les meilleurs photos, comme les bons tableaux, sont celles qui racontent une histoire.

J’ai donc regardé de nouveau Terrasse à Sainte Adresse en ayant en tête ces deux réflexions.

 

Terrasse à Sainte Adresse : mon analyse

 

En s’intéressant davantage à la technique, on remarque que tous les éléments du tableau se font écho ce qui crée une idée d’osmose :

 

  • La fumée des bateaux à vapeur rappelle les nuages
  • On retrouve les différents bateaux de chaque côté des drapeaux et dans des sens opposés (pas de séparation par type)
  • Le rouge se retrouve à l’arrière-plan avec la coque du bateau, sur les drapeau et réparti au premier plan avec les fleurs
  • Le jaune se retrouve sur le drapeau gauche (au niveau du ciel), sur le parapluie de la femme debout (au niveau de la mère), dans le feuillage – sur le chapeau – sur le parapluie de la femme assise au premier plan
  • Le vert se retrouve dans le feuillage du premier plan mais aussi dans la coloration de l’eau (pas de changement brutal de couleur)
  • Le bleu se retrouve dans le ciel, dans la mer et sur le drapeau français

 

L’angle de vu est lui aussi intéressant.

Pourquoi avoir choisi de représenter la scène à partir de cet endroit ?

Claude Monet aurait pu se mettre face au sol de la terrasse. Là, il s’est légèrement décalé pour être face aux drapeaux.

Ce choix crée un drôle d’effet : on est à la fois bien en face (avec les drapeau) mais aussi à côté (par rapport au sol).

 

Puis, ce point de vue met l’homme assis dans une situation particulière : il est dans le tableau mais c’est le seul personnage exclu de l’encadrement interne réalisé par les drapeaux.

 

terrasse à sainte adresse monet impressionnisme

Le père est exclu du cadre interne mis en place par les drapeaux

 S’agissant du père de Claude Monet, celui-ci a peut-être voulu le représenter car c’est quelqu’un qui compte pour lui tout en cherchant à l’exclure à cause d’un désaccord qu’ils ont eu.

Il s’agit d’une simple hypothèse car je ne connais pas les rapports que l’artiste entretenait avec son père.

 

Ce choix a d’abord un intérêt pratique. S’il s’était mis en face du sol, le jeune couple aurait été en parti caché par les personnages assis.

Il permet aussi d’avoir une vue d’ensemble. La jeune femme était assise à côté de l’autre dame et le jeune homme à côté du monsieur. Ils se sont rejoints au niveau de la rambarde et s’échangent des mots doux.

 

Il montre aussi une relation croisée : la dame assise regarde le jeune homme tandis que celui qui est assis regarde la jeune fille.

 

terrasse à sainte adresse monet analyse

L’homme assis regarde la jeune fille et la femme regarde le jeune homme

Les deux femmes sont peut-être la mère et la fille, et les deux hommes le père et le fils. Les deux personnes assis surveilleraient donc le comportement de leur potentiel(le) belle-fille / beau-fils.
 

Mais ce croisement apporte aussi un petit quelque chose d’étrange.

 

S’ils étaient en train de parler, ils auraient créé un parallèle avec le couple debout. On aurait vu une ressemblance au niveau des tenues vestimentaires et de l’action. L’idée d’éternel recommencement serait alors apparue : l’homme et la femme assis est un vieux couple qui ont aussi était jeune et qui se sont séduits, le jeune couple vieillira aussi et se retrouvera à la place des deux premiers protagonistes.

 

Mais là, on dirait que ceux qui sont assis préfèrent se concentrer sur une personne du sexe opposé plus jeune.

 

L’homme et la femme regrettent peut-être leur âge. Il aimerait peut-être rajeunir et faire la cours à cette femme à la place du jeune homme. La femme souhaiterait aussi rajeunir pour être de nouveau courtiser par un beau et jeune amant.

 

Le point de vue est lui aussi étrange.

 

terrasse à sainte adresse monet analyse

Le point de vue fait que le spectateur surplombe la scène

 

En traçant les lignes de fuite de la terrasse, on se rend compte que le point de fuite est situé au-dessus de la scène, complètement sur la gauche.

Rappel : le point de fuite correspond à la hauteur du regard du spectateur.

 

Nous regardons donc cette scène en étant en hauteur, cachés derrière la végétation visible sur le bord inférieur.

 

Pourquoi se cacher ainsi ?

Il s’agit peut-être d’un amour impossible à cause de raisons sociales et nous assistons impuissant à son intérêt pour un homme de sa condition.

Ou alors nous aimons cette femme en secret.

Oui c’est peut-être ça. Nous avons exclu l’homme assis du cadre interne car il pose les yeux sur elle. Dans la réalité on ne peut pas l’éjecter de la scène alors on l’a fait par l’angle de vue.

Et là, le jeune homme ne l’a pas encore conquise.

 

Traçons un trait au milieu du sol de la terrasse. (Oui j’ai fait plein de schémas pour comprendre la composition  🙂 )

 

terrasse à sainte adresse monet analyse peinture

 

D’un côté il y a les femmes et de l’autre les hommes. Celui qui est debout a dépassé cette limite en mettant sa main dans le territoire féminin. On s’attend presque à ce que la jeune femme pose la sienne dessus.

 

Si on trace un trait au milieu du cadre formé par les drapeaux on voit encore que l’homme entre dans l’espace de la jeune fille.

(Quand je disais que j’avais fait plein de schémas 🙄 )

 

terrasse à sainte adresse claude monet

 

Mais la jeune femme n’a encore rien fait. Elle n’a ni acquiescé son intrusion ni fait un geste pour aller de son côté.

Nous sommes peut-être caché pour observer sa réaction.

 

A moins que nous soyons un mari jaloux qui observe secrètement le comportement de sa femme lorsqu’un autre homme lui tourne autour.

Et si nous avons exclu l’homme assis de la scène c’est encore par jalousie.

 

 

Dites-moi en commentaire ce que vous pensez de mon analyse, si vous voyez d’autres éléments à ajouter ou si vous avez une interprétation différentes.

 


 

Merci à Mohamed de m’avoir proposé ce tableau  🙂

Si toi aussi tu veux me soumettre un tableau à analyser, tu peux le faire en t’inscrivant à la newsletter et en répondant au mail contenant l’ebook.

J’écrirai un article dessus avec plaisir.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *