la Nuit étoilée de Van Gogh : un tableau de fou ?

 

 

Récemment je suis retombé sur ce fameux tableau et je ne sais pas pourquoi il m’a immédiatement fasciné !

 

 

Nuit étoilée Van Gogh

Nuit étoilée, Van Gogh, 1888, conservé au Musée d’Art Moderne de New York

 

Je le regardais encore et encore puis je me suis dit « bon il est temps de l’analyser ».

 

Et là stupéfaction, je n’ai pas réussi. Tout ce qui me venait était d’une extrême banalité.

 

Du coup j’ai consulté internet.

 

Et là deuxième stupéfaction !

 

L’analyse faite par la majorité des sites se résume à : Ce tableau a été peint par Van Gogh quand il se trouvait à l’asile. La peinture représente donc ses troubles psychologiques.

 

Bref en caricaturant à peine ce que j’ai lu, l’analyse tient en quelques mots : c’est la peinture d’un fou.

 

Désespéré par ce que je lisais, j’ai continuai mes recherches jusqu’à tomber sur le site qui apportait la bonne parole : une analyse claire et complète du tableau :

 

 

 

En cliquant sur ce lien, vous retrouverez la retranscription de la vidéo et une interview qui approfondit encore l’analyse.

 

Cet article est donc tout à fait particulier.

 

Il est composé de deux parties.

 

Je commence par synthétiser une analyse faite par quelqu’un d’autre que moi. (La vidéo d’au-dessus et le lien)

Pourquoi ? Parce que, comme je l’ai dit, j’ai du mal à commenter cette œuvre, et l’analyse que j’ai trouvée dépasse celle que j’aurais proposée (Vive l’honnêteté intellectuelle 🙂 ).

 

Enfin, j’explique ce qu’il faut retenir pour analyser ce genre de tableau. (J’ai bloqué une fois, ça n’arrivera plus ! ).

 

 

Analyse de la Nuit étoilée

 

 

 

1) Une folie étudiée

 

 

 

La composition crée une opposition entre le ciel et le bas.

 

 

 

Réalisme

 

 

– La spirale s’inspire de nébuleuses réelles

 

– Vénus était particulière brillante l’année de création du tableau (1889)

 

– Van Gogh a représenté la lune comme il la voyait depuis sa cellule (il était en asile psychiatrique)

 

 

Invention

 

 

 

– Le village que l’on voit est fictif

 

– Le cyprès et le clocher servent à donner de la profondeur

 

 

 

Un ciel dynamique

 

 

– Le ciel est fluide

 

– La lumière des étoiles se propagent par ondes

 

 

 

Une terre immobile

 

 

– Le bas est lourd

 

– Les éléments ont des contours épais et noirs

 

 

 

2) La représentation de la nuit et des lumières dans les tableaux de Van Gogh

 

 

 

Pour le peintre les lumières de la ville provoque l’abrutissement.

 

Il préfère le monde paysan.

 

La nuit devient le moment où les hommes sont libérés de leur travail.

La lumière symbolise alors le repos bien mérité après l’effort et l’unité familiale.

 

Van Gogh décide donc se concentrer sur la représentation du ciel à la place de celle des lumières artificielles de la ville.

 

Mais la réussite n’est pas immédiate.

 

Dans son tableau Nuit étoilée sur le Rhône, les étoiles sont bien plus pâles que la lumière des réverbères reflétée dans l’eau.

 

« Van Gogh découvre le phénomène de la « pollution lumineuse » : Les lumières artificielles nous empêchent de voir les étoiles »

 

Dans la Nuit Etoile, le peintre inverse sa technique.

 

 

van gogh nuit étoilée sur le rhone nuit étoilée

Nuit étoilée sur le Rhône / Nuit étoilée

 

 

La terre prend la solidité du ciel.

 

 

van gogh technique

 

 

Le ciel étoilé reprend le dynamisme des lumières artificielles.

 

 

van gogh lumière

 

 

Van Gogh insiste donc sur la puissance du ciel.

 

 

3) Le ciel étoilée et la mort pour Van Gogh

 

 

Van Gogh voit le ciel étoilé comme une carte géographique et la mort comme une navette permettant de le rejoindre.

 

« La vue des étoiles me fait rêver aussi simplement que les points noirs représentant sur la carte géographique villes & villages. […] Il ne me semble pas impossible que le choléra et le cancer, soient des moyens de locomotion céleste comme les bateaux à vapeur, les omnibus et le chemin de fer en soient de terrestres. »

(Lettre de Van Gogh à Théo faite à Arles le lundi 9 ou le mardi 10 juillet 1988)

 

Lien de la lettre  – Lien du site qui regroupe toutes les lettres de Van Gogh  (Les lettres sont en français mais le site est en anglais).

 

Le cyprès, l’arbre des cimetières, symbolise la mort qui nous fait passer de la terre aux étoiles.

 

 

 

4) Le sublime

 

 

Avec La Nuit Etoilée, Van Gogh introduit aussi des notions d’infini et de démesure, deux notions caractéristiques du sublime.

 

Il utilise le principe du « sublime dynamique ».

 

Le clocher de Saint-Rémy supporte le déchainement du ciel.

 

 

 

 

Comment analyser ce genre de peinture ?

 

 

 

 

Le commentaire que nous venons de voir permet d’apporter des réponses à cette question.

 

 

Il faut d’abord distinguer les différents plans du tableau pour les étudier séparément.

 

 

nuit étoilée van gogh composition

 

 

Il faut ensuite voir comment ils interagissent.

 

 

Si j’avais fait cela, j’aurais constaté que la composition avait complètement réfléchi. (Donc dehors la théorie du peintre fou)

 

J’aurais aussi vu l’opposition entre le ciel et la terre et leur unification par le cyprès.

 

 

Puis, il faut comparer le tableau aux autres œuvres du peintre.

 

 

van gogh peinture

 

 

Le travail de recherche commence.

 

L’étude des peintures de Van Gogh aurait mis en évidence sa conception de la lumière et l’évolution de sa technique.

 

 

Il faut ensuite chercher dans les écrits de l’artiste.

 

Cela permet de connaître les thématiques qui l’importe et ses conceptions.

 

 

Une fois qu’on a fait tout ça on se retrouve avec l’analyse la plus intéressante ! ! !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *